Brasserie l'Auberge Colmar

L’incontournable Brasserie L’Auberge à Colmar

Une adresse qui ne nécessite pas de présentation pour les Colmariens, mais où je ne m’étais pas rendue depuis plus d’une dizaine d’année au moins. A la recherche de Bouchées à la Reine pour ma fille grande amatrice de cette spécialité, un mardi soir spontané, l’adresse de L’Auberge semblait donc toute indiquée. La réputation du lieu n’est plus à faire, on s’y est donc rendu en toute sérénité pour découvrir il est vrai, le cadre parfait de la brasserie française comme on se l’imaginerait.
Un serveur sympa et plutôt efficace, même si j’ai du attendre un moment avant de régler. J’ai tout de même admiré son stoïcisme face aux clients franchement pas faciles qui nous entouraient : entre le commercial qui criait dans son téléphone tout en commandant son coca zéro et le couple de touristes dont la femme enceinte a renvoyé deux fois la viande sous prétexte qu’elle était crue, il a encore fallu se farcir le couple de vieux snobinards arrachant la bouteille aux mains du pauvre serveur. Chapeau pour le tempérament à toute épreuve…

Côté carte, pas de surprises non plus : les spécialité attendues aux prix assortis. Pas très drôle pour une végé, mais heureusement que je mange du poisson sans quoi le choix serait restreint aux crudités. Enfin, c’est un constat, guerre un reproche car je m’y attendais. Poisson donc. Un peu cher, mais bon, bien servi. Rien à redire, ni à ajouter. Et pour la fameuse Bouchée à la Reine, ma fille n’a pas pu terminer ce qu’on pourrait peut-être renommer en Bouchée du Roi en l’occurrence vue la quantité. La portion gargantuesque conviendrait plutôt à un partenaire du sexe opposé, enfin, en tout cas, la qualité y était aussi, donc ça le fait.

Pour reprendre l’expression de mon ami croisé en terrasse de la même brasserie l’été dernier lorsqu’il y dînait avec une relation et m’invitait à le rejoindre pour l’apéro : on y ferait bien sa “cantine”. Dans le sens où l’on y mangerait avec régularité en effet.

Un classique à retenir donc pour les spécialités au centre de Colmar. D’autant plus que l’établissement compte une terrasse où trouver encore des rayons de soleil pour l’apéritif du début de soirée…
Et on y est bien sûr retournés depuis !

Je suis née dans la restauration, au Danemark où mon père néerlandais tenait un restaurant gastronomique français. En 1989, mes parents ont ouvert un hôtel restaurant en Alsace dans lequel j'ai travaillé jusqu'en 2019. J'adore voyager, surtout en Espagne dont j'affectionne particulièrement la gastronomie. J'aime aussi beaucoup les vieilles pierres des châteaux, la nature et les animaux. Rien de tel qu'un délicieux repas avec un bon verre de vin dans un beau décor et de préférence en terrasse ! Et si possible dans la bonne humeur avec des produits sains et locaux et sans viande pour moi... Je blogue depuis longtemps sur l'éducation et les voyages, désormais je me concentre sur les plaisirs de la table à Colmar ou alentours.
Posts created 42

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut