Pont Tournant

Le Pont Tournant – class’hic

Je dois préciser que mon jugement sur ce restaurant a sans doute été influencé par celui de la veille (L’Altévic) et qu’il était difficile voire impossible d’égaler une si bonne expérience. D’un autre côté, les ruelles illuminées de la vieille ville strasbourgeoise, sa Cathédrale et son quartier de la Petite France a de quoi faire aussi son effet pour restaurer une ambiance invitant à se laisser aller au plaisir.

Il faut donc quitter les vieux pavés et oser prendre la passerelle sur l’Ill pour rejoindre la terrasse du restaurant Le Pont Tournant (sinon passer par l’hôtel Régent auquel il appartient) et l’accueil est immédiat, très poli et un poil trop chichi pour moi, mais enfin, ça va avec. Vue l’heure un peu avancée et les orages annoncés, nous nous sommes contentés de profiter de la terrasse pour l’apéritif et de déguster un Chardonnay bien cher payé (mais les vins d’Alsace étaient au même prix et on a parfois envie de changer de région – même au beau milieu de la pittoresque capitale alsacienne). Il est bien agréable de se trouver un peu à l’écart de la foule et des enfants (ou adultes) qui criaient sur la terrasse de la Winstub d’en face, tout en profitant de la vue sur les maisons à colombages…

La carte du restaurant Le Pont Tournant propose les classiques de la gastronomie française, parfois un peu revisités, avec des prix n’invitant pas forcément à revenir de si tôt. On a bien envie de goûter à plusieurs plats, mais sans trop de suspense malheureusement. L’ambiance y est agréable, la décoration soignée, moderne et épurée, mais néanmoins colorée.

Le petit hic de la soirée, sans importance réelle, mais inadmissible quand on se la joue chic, m’a rappelé bien des moments gênants de mon enfance. Nous avions donc pris l’apéritif en terrasse puis avons rejoint notre table pour nous voir remettre les cartes. Une fois notre commande passée, de même que celle du vin, l’on nous a apporté un amuse-bouche. Qui a ensuite été débarrassé. Puis l’entrée est arrivé. Le vin ne nous avait toujours pas été servi et il a fallu demander que le serveur nous apporte la bouteille que j’avais bien repéré sur une petite table éloignée, desserte réservée à cet effet. C’est avec de plates excuse que le jeune serveur bien gentil, mais pas très à l’aise s’est empressé de nous la chercher. Pour remettre aussitôt la bouteille avec celles de nos voisins de table à l’autre bout de la salle. Ah ces traditions prout-prouts ! Pardonnez-moi l’expression, mais le fait est que c’est tout de même d’un autre temps de snober ainsi ces clients avec de tels usages. Et c’est cette coutume qui m’a renvoyé à mon passé et aux (trop) nombreuses situations où ma soeur et moi (et ma mère y comprise) avions honte dans ces grands restaurants si classes quand notre père faisait scandale. Avec le recul, aujourd’hui, je dois dire l’admirer pour avoir osé confronter ces snobinards et leurs manières dépassées. Après tout quand on paye sa bouteille de vin (et cher), on a bien le droit de la boire ! Et quand une fois debout, après avoir attrapé sa bouteille, le client se la voit retirée des mains par un serveur paniqué, la situation peut vite virer au drame digne de vidéogag ou mieux (pire ?).

Bref, malgré ce hic, nous avons passé une très bonne soirée, grâce à l’ambiance feutrée et design à la fois, le cachet du vieux Strasbourg et d’un bâtiment historique, la compagnie intéressante que j’avais et les plats de qualité qui étaient délicieux, mais manquaient juste un peu d’originalité (d’autant plus que le prix, lui n’en manquait pas).

Un classique donc, fidèle à la traditionnelle gastronomie française et bien présentée, mais sans trop de fantaisie. Pour une soirée reposante et délicieuse avant de continuer…

Je suis née dans la restauration, au Danemark où mon père néerlandais tenait un restaurant gastronomique français. En 1989, mes parents ont ouvert un hôtel restaurant en Alsace dans lequel j'ai travaillé jusqu'en 2019. J'adore voyager, surtout en Espagne dont j'affectionne particulièrement la gastronomie. J'aime aussi beaucoup les vieilles pierres des châteaux, la nature et les animaux. Rien de tel qu'un délicieux repas avec un bon verre de vin dans un beau décor et de préférence en terrasse ! Et si possible dans la bonne humeur avec des produits sains et locaux et sans viande pour moi... Je blogue depuis longtemps sur l'éducation et les voyages, désormais je me concentre sur les plaisirs de la table à Colmar ou alentours.
Posts created 42

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut